CRITIQUE DE SPECTACLE - TOULOUSE

Projet PDF// Les Mazades / La Grainerie - Créatrices !




A ENREGISTRER SOUS


publié le 11/04/2018
(Les Mazades / La Grainerie - Créatrices !)





PDF comme Portés de Femmes et femmes comme les plutôt que la. De toute façon, elles sont plus d’une quinzaine, les tendances à l’uniformisation et les tenants de l’essence féminine y résisteront mal.

Porteuses tant que portées

C’est un spectacle en points d’exclamation et d’interrogation, lancées au cirque et plus largement, au public – le cirque comme pratique et milieu à questionner, mais également comme moyen d’expression tout désigné, tant le corps y importe, s’y met en scène et en performance. Historiquement, une grande famille où les poulettes sont portées plutôt que porteuses – une affaire de muscles, dira-t-on. Comme c’est curieux. A l’évidence, les colonnes (accumulations verticales de portés) n’ont pourtant pas de secrets pour ces abdos, ces cuisses, ces mollets, ces biceps… Technique et performance, est-ce le sujet du jour ? Pas tout à fait, mais un peu quand même. Il y a, là aussi, une zone à défendre, l’idée qu’un cirque au féminin dépasse la joliesse d’un ballet synchronisé – une occasion de désynchroniser, justement, de découdre le cousu, de rendre chacune à son individualité.
Et aujourd’hui, qu’en est-il ? Cette répartition des rôles au sein des disciplines s’estompe, oui. Mais concernant les porteurs et porteuses de projets, comme partout ailleurs dans les arts du spectacle, ce n’est pas encore tout à fait ça ! Certain·e·s veillent, on en connaît, mais le chemin est long.
Elles sont donc elles d’un bout à l’autre de la création, nombreuses, chatoyantes ou catastrophées, horde renvoyant les cocottes au poulailler. Bye bye la ponte ou plutôt, bye bye cette conception d’un corps féminin coincé entre deux vocations, l’objet ou le service ; cette écriture de plateau visite à vitesse éclair les axes majeurs du féminisme, une grande ébullition où s’entrecroisent des problématiques telles que la maternité (de l’artiste notamment, et de la circassienne en particulier), la prostitution, le plaisir, la jouissance… Se réapproprier son corps, choisir ce qu’il peut subir, interroger ses connotations les plus ancrées (fragilité, matrice à protéger, pureté, esthétique…) sans pour autant tout envoyer au diable. Plutôt dans l’esprit d’embrasser l’immense diversité des existences, des esprits et des enveloppes – quoi de mieux que le cirque pour exprimer cette ré-incarnation, de la tête aux pieds, de femmes questionnant ce qui entrave, aliène ou libère ?

Manon Ona









Avec : Boute Laurence, Dahlmann Philine, Do Val Renata, Froidevaux Coline, Gilbert Clémence, Gorisse Mathilde, Hays Cali, Hergas Marion, Kolly Charlotte, Lascoumes Claire, Le Quemener Flora, Matéo Priscilla, Roma Alice, Ruiz Claire, Serre Anahlou, Van Gelder Elske
Mise en scène : Baes Virginie
Musique : Aquaron Fanny
Costumes : Bourigault Noémie
Technique : Cozic Maïwenn
Equipe Administrative : Lemaire Amandine et Caron Magali
Crédit photo : Ian Grandjean

11 avril 2018
Les Mazades / La Grainerie - Créatrices !