CRITIQUE DE SPECTACLE - TOULOUSE

Ici et ailleurs// Espace Bonnefoy




LES MAISONS-HISTOIRES


publié le 06/11/2015
(Espace Bonnefoy)





La compagnie Pupella-Noguès, installée à Quint-Fonsegrives depuis un bon bout de temps, propose, par son univers de marionnettes, des réflexions sur notre petit monde. Après un délicieux Ubu, la compagnie présente un jeune public réalisé à partir de témoignages recueillis dans des classes : Ici et ailleurs vient de faire sa première à Odyssud ; un spectacle axé sur le théâtre d’objets, sensibilisant les enfants sur un sujet des plus actuels : l’exil.

Une visite du monde

Dans le hall du théâtre, un bonhomme arrive et se présente comme étant le conservateur ; c’est lui qui fera la visite. Dans cette première salle, celle des dons, divers objets sont rassemblés dans une armoire à souvenirs. Puis le public embarque dans la seconde salle du musée : huit lampadaires en demi-cercle, un fond de scène itou, des supports vides et des numéros – 55A, 57W, 56C. Notre guide, surpris que rien ne soit installé, cherche son assistant absent et se dépêche de mettre en place sur les supports diverses maisons miniatures lumineuses, de formes et de tailles différentes.
Le public plongera dans l’histoire de ces maisons. Toutes contiennent un objet précieux, familial, qui conserve en mémoire la vie de ses différents propriétaires, leurs voyages, leurs racines. Il véhicule un savoir, une tradition du pays d’où il vient : Congo, Chine… La compagnie nous voyage.

« La parole est de l’argent, le silence endort. »

Pas peu d’actualité, ce spectacle : l’histoire, le parcours de vie des migrants, si intrigant, surprenant, palpitant d’émotions diverses… Par le lien d’un objet, Giorgio Pupella, le conservateur, raconte de petits fragments de vie. Allant de maison en maison, le personnage rencontre des enfants qui lui racontent (par des voix off) l’histoire de leur objet. Des ombres chinoises, des bruitages, des projections simples et fluides d’objets : la forme choisie touche l’imaginaire et renforce l’importance des différents modes de vie, donnant à sentir les racines culturelles qui identifient chaque maison, chaque famille.
Un joli moment pouvant éveiller, chez l’enfant, le besoin d’un bel échange, une curiosité envers l’Autre, envers des cultures différentes.

Delphine Le Calvez









Joëlle Noguès : mise en scène, scénographie
Giorgio Pupella : manipulation
Roland Shön : regard complice
Son : Nicolas Carrière ; Lumière : Cyril Deguilhem ; Manon Dublanc : scénographie

© DR

06 Novembre 2015
Espace Bonnefoy